Dans les années ’70, elle se rend en Minganie pour aller rencontrer les Innus dans le cadre de ses études en anthropologie. C’est un coup de foudre instantané ! Avec un collègue, elle décide de faire son mémoire de maîtrise sur la rivière aux saumons… pour aider aux revendications !

En 1982, un poste de journaliste pour Radio-Canada s’ouvre à Sept-Îles. La communicatrice née accepte le nouveau défi. Elle participe ensuite aux émissions d’affaires publiques Zone libre et Enjeux avant de joindre l’équipe d’Enquête où ses nombreux reportages permettent d’étaler des histoires sordides, des crimes odieux commis aux Premiers Peuples depuis trop longtemps.

À l’hiver 2020, elle prend sa retraite d’une longue carrière de 38 ans en journalisme pour la Société d’État tout en continuant d’y jouer un rôle de mentor.

CAPSULE EXCLUSIVE | SANS RÉSERVE

SANS RÉSERVE | DÉFINITION

« Je dis souvent aux Innus : « Je n’aurais pas eu d’enfants si je ne vous avais pas rencontrés dans ma vie ! » Parce qu’à ce moment-là, j’étais trop préoccupée à prouver que j’étais capable de faire ce que les hommes faisaient ! »
Anne Panasuk
journaliste à la retraite et mentor