Militante dès son adolescence, elle s’implique pendant 13 ans au sein de l’Association des femmes autochtones du Québec. Curieuse et intéressée, elle poursuit ses études en anthropologie à l’Université de Montréal où on lui remettra en 2011, un doctorat honoris causa pour souligner son engagement, mais aussi son apport pour la perpétuation d’une culture abénakise revitalisée.

Elle porte plusieurs chapeaux tout au long de sa prolifique carrière comme celle de directrice du Musée des Abénakis pendant 20 ans et directrice adjointe à la Réserve de la biosphère du Lac St-Pierre.

En résumé : Femme engagée, anthropologue, historienne, militante écologiste, raconteuse, musicienne, danseuse et enseignante… Que dire de la maman de trois enfants et grand-mère de six petits-enfants !!!

CAPSULE EXCLUSIVE | SANS RÉSERVE

SANS RÉSERVE | DÉFINITION

« On a besoin d’imaginaire ! Oui, il faut avoir les pieds sur la terre mère, être bien lucide… Et il y a un imaginaire abénakis, un imaginaire innu… Ça vient de loin. C’est riche et ça fait partie de notre identité. »
Nicole O'Bomsawin
militante
professeure
Institution postsecondaire Kiuna